Bienvenue au fort de la Prée 

**nouveau site internet du fort de la Prée depuis 2014**

Son histoire :

Ce monument est le plus vieux fort de l’île de Ré. Il est classé Monument Historique depuis 2008. Construit en 1626, il avait pour objectif premier d’assurer la souveraineté du roi Louis XIII sur l’île, qui était à cette époque un territoire stratégique pour la couronne face aux Protestants de la Rochelle. Il eut un rôle important lors du siège de l’île par le duc de Buckingham en 1627. Doté d’un petit port à l’intérieur de ses fortifications, il permit le débarquement des troupes royales, de nuit, ce qui participa à la victoire des troupes françaises résistant sur l’île.

Ce site fût menacé de destruction de nombreuses fois au fil des siècles, notamment sous le règne de Louis XIV avec l’ingénieur Vauban. Ce dernier fit détruire tout le système défensif extérieur et construire des bâtiments en adéquation avec les besoins de l’époque.

Le fort de la Prée tomba dans l’oubli à la fin du XVIIè siècle au profit de la citadelle de Saint Martin de Ré, construite entre 1681 et 1684. Tout au long du siècle suivant, il joua un rôle de forteresse secondaire mais servit aussi au débarquement de tous les voyageurs en provenance du continent.

A la fin du XIXè siècle, son architecture est profondément modifiée. Les anciens bâtiments connaissent de multiples transformations voire des destructions totales. L’armée attribue alors au petit fort une fonction de défense du port de la Pallice nouvellement construit.

L’armée l’occupe jusqu’aux premières années du XXè siècle et il est ensuite déclassé.  Les troupes allemandes l’occupe durant la seconde Guerre Mondiale et renomment le fort la batterie Bertha. Il est reversé dans le domaine public en 1948, date à laquelle une association du département de l’Eure le rachète pour y créer un centre de colonies de vacances. Ces dernières sont actives une trentaine d’années et quittent le fort au milieu des années 70. Au début des années 80, le monument est racheté par son propriétaire actuel le CNOSAP.

Le monument se visite depuis quelques années soit en visite libre, soit en visite guidée. Plusieurs animations viennent agrémenter votre découverte des lieux. Le fort de la Prée a des partenariats avec des maisons de renom tel que la société Cognac Camus.

L’association :

Le Comité National des Œuvres Sociales, Sportives et Culturelles de l’Administration Pénitentiaire est propriétaire du site depuis 1980, date à laquelle ils ont entamé un ambitieux chantier de restauration du monument.

Le CNOSAP s’est fixé comme objectif de restaurer les bastions effondrés du côté de la route départementale.  Pour ce faire, il a été fait appel à des personnes détenues de la Maison Centrale  de Saint Martin de Ré qui ont œuvré durant  sept ans sous le contrôle de spécialistes des Monuments Historiques.

Le CNOSAP a ouvert le site à la visite en 2005 et des chantiers de restauration bénévoles ont permis la restauration de plusieurs bâtiments.